Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 08:23

Les débats récurrents sur l'équilibre nécessaire entre prévention et répression m'ont ramené à un de mes souvenirs d'enfance.

Ma grand mère paternelle, aux Blanchards de Pouthumé, élevait un certain nombre d 'animaux DONT des dinDONS DONT la destinée était malheureusement inscrite dans les festivités de fin d'année.

Ces volatiles étaient élevés avec la meilleure nourriture possible et bénéficiaient d'une certaine liberté, contrairement à la plupart de leurs congénères ailleurs. Oui, mais... cette liberté était assez relative.

En effet, estimant que couper préventivement les ailes des dindons afin d'éviter leur envolée intempestive était un acte d'une cruauté indigne, ma grand mère avait préféré leur mettre des morceaux de chaînes aux pattes, qu'ils traînaient comme des bagnards dans un bruit métallique dont la sonorité m'est restée.

Peut-être ma vocation est-elle née ici avec en germe ce fameux et éternel débat sur la décision la plus juste à prendre: ces dindons enchaînés eussent-ils préféré avoir leurs ailes coupées? Mystère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires