Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 04:18

On a beaucoup glosé sur le baccalauréat  en tant qu'épreuve initiatique de la jeunesse.

Ce serait une erreur de le croire, à au moins deux titres:

1- l'initiation entendue comme entrée choisie dans et par un groupe particulier: or ici le caractère massif du nombre de prétendants et du nombre de reçus par les examinateurs qui doivent accepter le maximum d'élus ne remplit pas ce critère normalement élitiste;

2- l'initiation destinée à faire passer d'un état à un autre; or le bachelier, pour bonne part, restera avec un statut d'étudiant, parfois durablement, hors de la vie active, tandis que le hochet du bac ne jouera plus son rôle de sésame pour l'accès à l'emploi. Pire, le bac en poche donnera à son détenteur l'illusion des fausses pistes universitaires, des inscriptions successives différentes (médecine, puis psy, puis histoire, etc...) avec le risque de finir par un emploi dit d'avenir.

Non, décidément, le bac n'est pas, et surtout pas, une épreuve initiatique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires