Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 01:05

La soupe à la grolle, c'était- jadis- la soupe au corbeau; il fallait avoir l'estomac vide pour s'en délecter.

Nos amis sardes, de passage, ont apporté pour la première fois une "grolla" -avec l'accent traînant sur les deux  l-; il s'agit d'un objet totalement en bois, se présentant comme une bouilloire, sans poignée mais avec un couvercle et plusieurs orifices destinés non pas à verser le liquide mais à le boire, à le suçoter, chaque convice repérant son "suçotoir".

Ah le liquide! La base, du café, puis par-dessus après les avoir portés à part à ébullition aves des quartiers d'orange, des eaux de vie différentes, de l'armagnac, du limoncello (digestif "maison" à base de citron réfrigéré), du piment, le tout versé dans la "grolla" et flambé. Commence alors un rituel rigollard et moqueur de "narguilé" par rasade quand la "grolla" -originaire dit-on du val d'Aoste- circule de mains en mains et de bouche en bouche. Une sympathique soupe -sarde- à la grolle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires