Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 03:58

Erik Orsenna, académicien et grammairien, était récemment à Tours pour une causerie; il y reviendra le 27 mai en soirée à la librairie "La boite à livres", en haut de la rue Nationale, près de la Loire.

Il a mis ses pas dans ceux du gouvernement, qui veut faire de la lutte contre l'illettrisme une cause républicaine.

Je suis d'accord, mais, au fond, le pouvoir en veut-il à la fois la fin et les moyens? Je ne le crois guère.

Vous le savez, je suis persuadé que la société, réellement, veut des incultes, et, sur ce plan-là, elle réussit.

L'écriture et la lecture, au départ structurantes de la charpente intellectuelle de la personne, par  le respect de leurs règles, subiront le même coup de grâce que la famille et la différence foncière des sexes aujourd'hui, où on ne veut plus de règles, contrairement à ce que laisserait penser l'extension du "pour tous". Je le dis avec amitié pour certains de mes interlocuteurs sur le sujet. A bas les contraintes, je fais ce que je veux. Et la grammaire est nécessairement bourgeoise, conservatrice, liberticide! Sans parler du masculin qui l'emporte sur le féminin, règle dont on se demande encore comment elle n'a pas sauté!

Rien à voir avec  le mouvement Dada (Tzara), les surréalistes (Breton) et les fanas de l'OULIPO, l'Ouvroir de la Littérature Potentielle, Queneau et autres, qui jouaient avec les règles et les mots avec exubérance et gratuité.

La lecture et l'écriture sont les  premiers (et les derniers?)  socles de l'apprentissage de base de l'échange social, de la vie en société: à juste titre l'école maternelle et le CP magnifient la découverte des lettres et des mots, enjolivent le charme de la voix par le conte, la comptine et la poésie auprès de ces âmes innocentes que sont les petits enfants. Puis après...

Parfois, je l'ai vu, des maîtres font des fautes, des grosses. Comment transmettre la justesse? Baucoup sont venus à l'enseignement par défaut (pas comme mes camarades de 3ème ou de terminale de l'époque qui entraient alors à l'Ecole normale), pour éviter le chômage, après 5 ans d'espagnol, de socio ou de sports. Là-dessus une couche de video, une autre de télé, une autre de son, une autre d'image, une autre de parents seuls ou défaillants. Des maisons sans livres. Des enseignants qui font discuter sur des articles de presse et non plus sur des classiques ... Génération Andromac'Do... (déposée!).

En faculté aujourd'hui -eh oui, il faut le dire- la masse des copies est illisible, inconsistante. On leurre, et on n' a fait que leurrer depuis le début. Un temps, j'ai présidé des jurys de bac. ..les recommandations étaient telles que celui qui ne venait pas avait vraiment des chances de ne pas l'avoir...

Tant que l'on ne se posera pas POLITIQUEMENT la question du leurre "notatif" permanent, tout débat sur la lutte contre l'illettrisme sera vicié d'avance. D'autant que, in fine, au moment de la quête de l'emploi, quand l'ex-étudiant sera renvoyé dans ses buts et au chômage, il ne comprendra rien. Et là, je crois que la responsabilité de sa situation est POLITIQUE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires