Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 00:12

C'est le titre du deuxième ouvrage de Roland Gaillon après "L'étoile et la croix" en 2010, un roman biographique tout juste publié aux éditions "7 écrit" (19,90 euros); sur la première page de couverture, un tableau de Geneviève Goigoux, "le coq du Berry", symbole de "la France qu'ils aimaient". Celle de l'accueil de l'étranger, des droits de l'homme et de la devise républicaine Liberté, Egalité, Fraternité. Mais qui, "ils"?

Ce sont les membres de ses deux branches familiales d'origine juive, migrant à Paris, venues la première dans les années 1880 de l'Ukraine près d'Odessa à cause des pogroms inspirés par le tsar de Russie Alexandre III et la seconde de Saint Avold en Moselle annexée en 1870 par la Prusse.Tous ont été intégrés à la France par le travail, la langue française choisie, le respect des lois et même l'abandon des sonorités nominales et des rites juifs.

Dans un récit précis qui respecte au plus près la sociologie, l'histoire, la politique, la science du travail, l'urbanisme, les arts, avec un effet de style du double regard des personnages principaux, le lecteur suit les ramifications généalogiques de la saga familiale jusqu'à la rencontre des deux branches Ukraine/Moselle par l'union des futurs parents de Roland Gaillon qui hélas mourront gazés dès leur arrivée à Auschwitz le 25 novembre 1943 après leur passage au camp de Drancy; l'affaire Dreyfus, la montée de l'antisémitisme, les lois anti-juives, les  rafles, les spoliations iniques des biens juifs par des administrateurs provisoires, les déportations, tout cela fait froid dans le dos, tellement l'actualité nous montre qu'il ne faut pas oublier l'histoire, la recherche de boucs-émissaires et l'arrivée "démocratique" de la barbarie.

C'est le genre de livre qu'il faut lire, relire, et transmettre, offrir à la jeunesse. On peut bien sûr l'acquérir à l'"Improbable librairie" de Xavier Gaillon, à Saint Genest d'Ambière (passer sous le pont LGV après Scorbé Clairvaux, tourner à gauche devant les établissements Orillard, et on est presque arrivé).

De très beaux passages, profonds, sur le pardon, en particulier vis-à-vis de Papon qui a littéralement "envoyé" le père de Roland Gaillon de Mérignac à Drancy, l'antichambre de la mort: mais les conditions cumulatives du pardon ne sont pas réunies (une demande exprimée de pardon, la prise de dispositions notamment financières pour "réparer" le préjudice et la survivance des victimes qui seules sont habilitées à exprimer le pardon et à l'accorder).

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires