Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 08:47

C'était lundi dernier que vous lisiez ce message, adressé la veille par mail à la presse presque mot pour mot; à la fin de cet article, déjà je pressentais qu'il y aurait un risque de non-publication; cela n'a pas "loupé", comme d'habitude depuis plusieurs mois, mes articles sont censurés. Faut-il employer un autre mot? Ah! Liberté chérie de la presse! Un jour il n'y aura plus de presse quotidienne régionale en support papier, déjà en difficulté, faudra-t-il alors pleurer, dans quoi mettrons-nous nos épluchures de légumes et nos boyaux de poisson?!!! Faudra-t-il se rabattre sur la "pub" qui: envahit nos boites aux lettres?!!!

 

Voici l'article, je pense humblement qu'il ne manquait pas d'intérêt:

 

"Les syndicats d'eau du sud Vienne perturbent le bon ordonnancement de l'absorption de leurs homologues par le syndicat départemental unique sinon largement majoritaire selon la volonté de la préfète relayant la volonté gouvernementale.

Leurs arguments sont convaincants: ils contrôlent démocratiquement la ressource et l'approvisionnement de l'eau, ils assurent du travail à des gens vivant localement et l'eau, de très bonne qualité, coûte moins cher.

Lors de mes rencontres en sud Vienne avec Sophie Mellier pour les cantonales (il faut bien sûr lire: sénatoriales!), ces responsables m'ont aussi confié comment, avec humanité et tout le temps qu'il fallait, ils faisaient du recouvrement sur mesure, acceptant pour les retards et les impayés ce qu'aucun gestionnaire de "grande boutique" n'accepterait.

J'ai parlé, en ces terres excentrées et appauvries, du risque d'une fracture hydraulique qui s'ajouterait notamment à la fracture numérique qui isole encore plus ces populations.

Le PRG soutient cette lutte citoyenne, essentielle.

 

Nota: j'ai adressé une reformulation de ce texte à la presse hier. On verra ...".

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires