Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 04:45

Il y a quelques années étaient décédés concomitamment Emile Zatopek et Théodore Monod, le premier surnommé la locomotive, puissant coureur à pied, le second sage parmi les sages, célébrant la lenteur du temps.

Cette semaine, les deux "partants" pour l'Eternel retenus par moi sont tous les deux des sportifs, Alain Mimoun, notre vainqueur français du marathon de Melbourne en 1956, et Jack Cantoni, célèbre numéro 11 ou 15 de l'AS Béziers de la grande époque, dans les années 70, international aussi.

Mimoun, c'était l'effort sur la durée, durée de la compétition et durée de sa vie aussi, tant il courut jusqu'à plus d'âge; Cantoni, c'était l'effort sur quelques dizaines de mètres consécutifs, par des coups de rein, des sprints, des écarts imprévisibles, de la folie créatrice, de la prise de risque, au temps où le rugby, pour les arrières surtout, était encore un sport d'évitement.

Ces deux-là, aux engagements sportifs différents, laissent une trace dans nos mémoires, mémoires qui oscillent entre la durée de l'effort et sa brièveté, vénérables toutes les deux. A chacun, dans sa vie, de s'inspirer de l'une ou de l'autre. Tant il est difficile d'être à la fois lièvre et tortue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires