Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 15:41

On annonce à Châtellerault une intention de vote Front national de l'ordre de 20%. C'est énorme. 20%, c'est ce que j'ai fait au premier tour, un peu plus même, en 2008, et, sur l'ensemble des deux tours, cela voulait dire à l'époque, peu ou prou, 3 000 électeurs différents.

En 2011 au canton sud, Eric Audebert sprintait en tête à Maurice Carême, tandis que j'y figurai dernier des six candidats; je peux vous dire que vous "prenez une claque" et que vous vous demandez alors quel sens a votre vie et si vous ne feriez pas mieux d'aller à la pêche plutôt que de consacrer votre ardeur au sort des autres, y compris sur Maurice Carême où j'ai serré contre moi, un jour, une mère en pleurs.

Il y a peu de "théoriciens" au FN, et quand il y en a, bonjour les "raccourcis" historiques et les amalgames génétiques; le FN ne prétend pas davantage "gérer des villes", il n'en n'a pas les moyens mais il veut "faire des voix", semer le trouble, siéger dans les conseils par des triangulaires.

A Châtellerault on peut trinquer avec Eric Audebert, l'indéboulonnable patron local du FN, le bonhomme est "fréquentable", intégré dans le commerce châtelleraudais depuis longtemps, sa "banalisation" dans le paysage politique illustre à la fois son charme et son danger.

Car l'électeur Front national est une personne désespérée, qui souvent a bossé toute sa vie et qui a peur de perdre ses acquis, acquis sociaux, culturels, cultuels s'il en reste; il s'arc-boute sur ses "valeurs" par le rejet anticipé de la différence, de l'altérité et par le repli sur son espace et sa monnaie; il oublie bien sûr qu'à une, deux  ou trois générations, son arbre généalogique a de la sève étrangère, directement ou par alliance; il oublie que le métissage est la garantie d'un "sang social" riche et vivant et que, comme nos amis les bipèdes, nous risquons de mourir de consanguinité si nous nous calfeutrons entre nous dans nos espaces clos. Tous, nous avons été, à un moment donné, des étrangers, des migrants et nos ancêtres ont revendiqué ou mandié partout la qualité de l'accueil biblique fraternel comme une injonction.

Evidemment, que peuvent la raison, la patience, l'argumentation culturelle face à l'angoisse, à la peur, à la dramatisation, au choc d'un vol vécu ou raconté comme un viol de l'intimité commis par un ressortissant d'un pays de l'Est qui sera jugé, en son absence, dans plusieurs mois? Je sais que c'est difficile d'argumenter et de remonter le cours du flot indigné, et qu'on n'est plus entendu dès qu'on prend le probème à la base: le scandale humain des migrations est-ouest et sud-nord; mais je ne renoncerai pas, et tous ceux du Team Guérin avec moi, car ce qui restera, ce sera l'écoute. On ne sait pas quand, mais l'écoute portera du fruit, un jour. C'est la grandeur de la politique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires