Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 00:24

Un homme d'Etat? Jadis l'expression désignait un homme (c'était bien avant Simone Veil) qui présentait des qualités hors du commun pour conduire une politique et/ou mener un pays. Mendes France, Chaban Delmas, par exemple, étaient de ceux-là.

Aujourd'hui? Cherchez...

La mixité de la vie politique n'a rien changé à l'appréciation, hors Simone Veil justement.

Ce qui faisait l'homme d'Etat, c'était d'abord la rareté de ses interventions; sa parole, dès lors, portait; elle était souvent pertinente, juste, forte; c'était ensuite l'absence de mélange des genres dans ses apparitions publiques.

Aujourd'hui, la communication continuelle et d'ubiquité a remplacé la pensée et l'homme politique se produit souvent entre un mannequin, un clown et un représentant de la vulgarité médiatique. De fait non seulement il n'a rien à dire, et si jamais il avait quelque chose à dire, on l'interrompt au bout de cinq secondes de phrase annoncée, mais en plus on ne l'entend pas... et quand on se souvient de son nom à défaut de ses fonctions, on l'assimile en effet à un passant du show business. Dispersé dans les rédactions  et les loges à maquillage, il ne sera jamais un homme d'Etat, au mieux un clown, plus souvent Auguste que blanc d'ailleurs.

Notre démocratie se meurt de ce poison de la notoriété apparente qui signe durablement la fin des hommes d'Etat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires