Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 05:59

C'est toujours le charme de Paris et des bouquinistes qui m'a fait dénicher place Saint Sulpice (avec son église quasi mexicaine), le premier roman de Brigitte Hermann, publié en 1996, "Histoire de mon esprit ou le roman de la vie de René Descartes", chez Bartillat.

Brigitte Hermann est docteur en histoire de l'art, et philosophe. Ce livre, écrit comme si Descartes s'exprimait directement à la première personne, se dévore allègrement, malgré ses 450 et quelques pages.

L'auteur(e) est allée un peu vite sur les circonstances controversées de la naissance du philosophe, que la tradition orale ininterrompue fixe non pas à La Haye mais sur la petite route parallèle à la RN 10, côté Est, entre Dangé et Ingrandes; mais l'enfance, en partie dans la maison châtelleraudaise des grands parents, la rivière la Vienne toute proche et le secteur d'Availles (le Perron), est décrite avec grande jubilation; on comprend comment Descartes, au contact de la nature, des artisans de talent en ville et des gens simples à la campagne, a puisé là, dans le Châtelleraudais de tolérance religieuse, son culte du bon sens partagé par le plus grand nombre (c'était à l'époque bien sûr, car depuis, tout cela a bien changé, hélas!).

Poitiers, où il décroche son baccalauréat et sa licence en droit dans la foulée, est bien décrite aussi.

C'est un livre fort bien rédigé, très fin, que je conseillerais aux profs de philo de faire acquérir et lire à leurs élèves, tout y est du cheminement intellectuel de cet homme dans son temps et son espace européens, savant devenu un temps soldat et guerrier, passionné d'équitation et d'escrime, de tous les arts et de toutes les disciplines, et qui se faisait comprendre partout en Europe grâce au latin, langue vivante alors, ô combien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires