Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 00:32

Moi qui croyais que j'allais embastiller le Père Noël en ma qualité de juge pénal des libertés et de la détention!

Eh bien non, mais je l'ai eu quand même dans mon bureau, en qualité de juge civil des libertés et de la détention chargé du contrôle des entrées psychiatriques sous contrainte: le brave homme avait "pété les plombs", selon l'expression consacrée, fait un véritable scandale sur la voie publique en tenant des propos incohérents après que des enfants se soient moqué de lui et que les parents aient détourné leurs progénitures de son passage.  La police est venue, il s'est rebellé, fut conduit aux Urgences de Trousseau puis en psychiatrie où on l'a sédaté un max.

Plus personne ne croit au Père Noël, même plus les minos qui ont déjà tout eu avant et depuis longtemps.

"Il nous fait rigoler avec ses jouets en bois, ses livres de contes à dormir debout et ses poupées Barbie! Et sa carriole! Et ses grelots! Il nous prend pour des demeurés! Et le chantage à la sagesse, n'importe quoi!" .

Aucune reconversion n'est possible, évidemment; aujourd'hui, il faut être d'jeune. Pire que senior, au trou!

J'ai essayé de le réconforter, comme j'ai pu; j'ai tenté de lui proposer une assos' avec Saint Nicolas, de revenir au Père Noël vert d'avant Coca Cola, bref une vraie psychanalyse.

A la fin, il m'a sorti de sa hotte un cadeau dont personne ne voulait: un CD de Tino Rossi, avec Petit Papa Noël. 

Je reconnais que les larmes me sont venues aux yeux. J'ai levé l'hospitalisation forcée.

Un cadeau empoisonné.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires