Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 00:30

L'INSEE vient de rendre ses chiffres; notre ville a encore perdu des habitants l'an passé (355) pour ne plus totaliser que 31 537 âmes, soit 10% en moins depuis 1990; attention, en dessous de 30 000, la ville perd un certain statut administratif, politique et financier.

Côté service public: fermeture de la Banque de France, perte du commandement de l'hôtel de police par un commissaire de police commandant la place, fermeture de l'école de gendarmerie, fermeture du conseil des prud'hommes, je ne parle pas de réorganisation aux impôts ou ailleurs; côté privé: liquidations de Gallus, Socotra, Fabris et tant d'autres. On ne s'en remet pas comme cela. Des hémorragies.

En même temps la ville s'appauvrit, et les poussettes ne sont souvent poussées que par de jeunes mères célibataires nécessiteuses ou que le système social incite à vivre sans père; en termes d'habitat de qualité, le centre-ville n'attire donc pas et ses commerces souffrent, hors quelques terrasses de bouche en vue.

Comment retourner une telle situation? Rendre la ville plus" attractive", comme on dit, ne suffit pas si c'est juste pour y passer. On peut faire des shows, des fiestas, des spectacles urbains qui vont nourrir le magazine municipal en photos, c'est d'autre chose dont notre ville a besoin: l'envie d'y vivre au jour le jour, de s 'y installer pour plusieurs générations, de pouvoir y travailler pour transmettre un patrimoine et un art de vivre dans la cité, avec des engagements locaux.

Du boulot durable, des études possibles, une qualité de vie, une identité à inventer, une histoire à reconquérir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires