Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 01:48

Le journal local a consacré presque une page à la délinquance à Châtellerault. J'ai quelques idées sur la question, il me semble ...

J'y songe d'autant plus que je déjeunais hier à Tours avec Henri Gaumé, visiteur de prison, ancien chef d'entreprise engagé dans Emmaüs Touraine, que j'avais fait venir à Châtellerault pour travailler avec notre atelier  électoral sur la sécurité, en compagnie de Nadine Delcoustal, responsable pour la Vienne d'un grand service d'enquêtes sociales et de réparations. Quand je pense à l'énergie que nous avions déployée, aux projets concrets et avancés qui étaient les nôtres pour le mieux-être de nos concitoyens ...

Si les gens préfèrent en effet " l'immobilisme tranquille" comme dit Michel Guérin, après tout c'est le triomphe de la démocratie et on a celle que l'on mérite.

Vraiment, je ne mets pas en cause l'honorabilité ou la bonne volonté de ceux, élus et fonctionnaires, qui ont en charge ce secteur de la sécurité, mais, très sincèrement, il faut aller au-delà de la seule réponse aux symptômes de manière classique et être ingénieux, inventif, adepte d'un travail en réseaux public-privé finement activés, plus proche de la Justice aussi qu'on ne l'est actuellement (car ce n'est pas elle qui va venir à Châtellerault, , comme nous l'entendions, si nous ne la motivons pas politiquement et matériellement).

Police municipale, video surveillance, tout cela est quasiment inopérant sur la "vraie" délinquance, on le sait tous, non c'est le travail intelligent, profond, relationnel, sur l'habitat, sur les lieux de passage, sur les "victimes privilégiées" (femmes fragilisées, collégiens vulnérables, personnes âgées isolées,mineurs perdus,  etc ...), sur la prévention de la récidive par des peines ciblées, par un temps carcéral utilisé en vue du retour dans la cité, etc ... , c'est tout cela et plus encore (mon coeur de métier!) qui fait la différence.

Allez, encore 5 ans 1/2!

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires