Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 03:40

Samedi soir 22 mars à partir de 20 heures, salle Omnisports, le Cercle Pugilistique Châtelleraudais présidé par le toujours coriace (...) Samuel Lostis organise son traditionnel gala de boxe de printemps, avec des combats pros et amateurs, avec sur l'affiche fluo beaucoup de châtelleraudais dont les patronymes rappeleront si besoin est que notre ville fut longtemps appelée "la cité du bon accueil"...

Dure, dure en effet la boxe, avec beaucoup moins de pratiquants qu'avant, sport ingrat, exigeant, sans beaucoup de reconnaissance ni de profits, à l'arbitrage souvent contestable qui fait que la victoire à l'extérieur est quasi impossible à obtenir (sauf KO du local ...) si l'arbitre veut repartir avec l'intégralité de ses pneus gonflés (c'est un minimum); la télé, qui en fit son beurre au temps du regretté Thierry Roland, l'a oubliée.

J'ai toujours aimé cette ambiance (ayant vu boxer il y a quarante ans, contre un excellent gus de Saint Nazaire, Abdel Kerzazi, le père, champion de France, qui participa aux JO): la mise en scène belliqueuse et musicale de l'entrée des athlètes encapuchonnés et boxant dans le vide avec rage, le silence des spectateurs techniciens, entrecoupé d'encouragements, de recommandations sèches, d'appréciations opportunes, le souffle haché des boxeurs, le choc des gants, l'odeur du camphre, les côtés rougis par des coups appuyés, les filles faussement dénudées qui enjambent les cordes entre chaque tour sous les quolibets sexistes pour nous annoncer avec une pancarte le numéro du prochain round (au cas où on aurait été distrait), les largesses comptables de l'arbitre avant le "gong" pour sauver un boxeur "protégé" des effets assassins d'un coup bien placé, le spectacle dans la salle avec ses traditionnels "grands seigneurs" manouches bagués avec générosité, etc...

Moi qui suis d'un naturel serein et réservé, c'est le moment de l'année où je me "lâche", surtout après l'arbitre (c'est sans doute un refoulement symbolique professionnel). Vu le contexte, c'est plus que probable que je fasse tout pour y être!

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires