Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 02:40

Dans le magazine des Châtelleraudais, Jean-Pierre Abelin dégaine à tout va et tire sur tout ce qui bouge, croyant même voir du Michel Guérin dans l'équipe municipale en cours. Il ne va plus rien rester dans son barillet!

Mais en plus le cow-boy est de mauvaise foi, en me faisant dire en 2008, sorti du contexte: "Châtellerault, c'est le Liban!".

Ah! Cette fameuse allusion au Liban qui m'a coûté, dit-on, trois points entre les deux tours...

Textuellement, j'ai dit, le 11 mars 2008, au journaliste qui m'appelait: "Si on continue comme ça, DANS TROIS ANS, Châtellerault, c'est le Liban!".

Qu'est-ce que je voulais dire? Je me suis expliqué là-dessus plusieurs fois: le Liban, c'est un pays où les communautés s'entre- déchirent, où les balles sifflent, où les voitures brûlent, où la débrouille règne, d'où les gens fuient. Ce sont ces "ingrédients" qui servent de comparatif, quand on évoque la "libanisation" d'une société. J'en connais d'autres, que je tais pour rester correct. Et pourtant...

C'est ce qui nous est arrivé à Châtellerault depuis 2008: les communautés -en tous cas parties d'entre elles-, à la Plaine notamment, s'entre-déchirent,  les "nord-africains" d'origine historique et leurs descendants  ne comprennent plus certains des leurs de la dernière génération, qui ne supportent pas les "blacks" grands mineurs et jeunes majeurs élevés sans les pères "sub-sahariens", lesquels "blacks" ne supportent pas les "gens des pays de l'Est", lesquels ne supportent pas les "arméniens", etc...  -tout cela en boucle et en réciprocité-, le fondamentalisme musulman radical, basé sur une méprise de l'islam, prospère autour des écoles dont les enfants sont retirés des cantines pour de fausses raisons religieuses, des projectiles sont tirés la nuit à Ozon, des voitures brûlent ici ou là, les trafics divers dont ceux de stupéfiants non dissimulés explosent, des immeubles sont ghettoïsés de manière ethnique, d'autres (pourtant neufs ou réhabilités) sont désertés par des populations en errance.

Que faut-il dire? Que c'est bien, que c'est vivable, que c'est le paradis?!!! C'est la "libanisation" d'une partie de notre ville dont le centre reçoit de temps à autre la visite de ces bandes qui s'en prennent aux personnes âgées ou vulnérables en les molestant, en volant leur sac, leur portable ou leurs effets.

Oui, il y a du pain sur la planche; la sécurité est une attente forte de nos concitoyens, mais l'enjeu est de taille pour la gauche puisqu'il faut la replacer dans le champ démocratique de l'intelligence collective et non dans la seule réaction émotionnelle et indistincte. Le droit, la justice, le service public, la république, contre la "libanisation".

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires