Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 01:15

Toujours dans l' ouvrage "Balzac, homme politique", une lettre de celui-ci écrite à l'âge de 20 ans à sa soeur Laure: "A la manière dont les choses s'agitent, je prévois des orages, le système représentatif exige de grands talents et je remarque que l'on recherche dans les crises des littérateurs parce qu'ils reunissent aux connaissances l'esprit d'observation et qu'ils savent le coeur humain. Aussi je pourrais peut-être avoir autre chose qu'une gloire littéraire".

Hélas, pour la politique, le concernant, il s'est trompé!

Mais d'autres s'étaient trompés sur lui au sujet de l'écriture; ainsi l'Académie, après la publication de son oeuvre de jeunesse, "Cromwell": "ce jeune homme doit faire n'importe quoi sauf de la littérature".

Parmi les textes balzaciens politiques, quelques pépites d'actualité comparative: "La France périra pour ne pas avoir demandé à une jeunesse bouillonnante ses forces et ses dons, les jeunes sont résolus à quitter la France, cette émigration lui enlèvera la crème de ses énergies (...)". Déjà...

Et ceci, terrible: "Le jour où la Russie occupera la mer Noire et les Dardanelles, elle sera la première puissance d'Europe. ll faut la détourner des Balkans et la pousser vers la Chine (...) car ce pays est naturellement plus destiné à trouver son expansion vers l'orient que vers l'occident".

J'en termine avec dans "Catherine de Médicis", au sujet de la France: "occupé d'intérêts matériels, sans patriotisme, sans conscience, un pays où la discussion étendue aux moindres affaires étouffe toute action, où l'argent domine tout, où l'individualisme dévore tout, même la nation!".

L'abstention probable nous dira, hélas, qu'il avait raison.

Allez, il faut aller voter.

Ne restez pas au lit, vos taies!

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires