Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 18:46

Pour réagir à l'énorme affaire Cahuzac, François Hollande, dans sa boite à outils, a sorti  en premier la déclaration du patrimoine des ministres, avec effet quasi immédiat, aujourd'hui 19 heures.

Soumis à une telle épreuve, Cahuzac aurait dissimulé ses avoirs à l' étranger.

Alors quel intérêt?

Soit les ministres montreront un patrimoine conséquent et il sera de mauvais goût pour eux d'être de gauche, c'est ainsi dans l'imaginaire collectif français,

soit les ministres montreront un patrimoine faible et on les taxera ou bien d'être inconséquents ou bien d'être imprévoyants ou bien de dissimuler une partie de leurs biens.

Le résultat pour l'opinion sera donc négatif dans tous les cas.

Mais qu'est-ce qu'un patrimoine? C'est le résultat d'une vie, venant des siens, acquis avec son travail et avec les siens, dédiés aux siens. Quelle valeur lui donner? La valeur déclarée au fisc lors d'une succession (avec des accomodements notariaux souvent)? La vraie valeur vérifiée par une attestation notariée de juste valeur comme l'exigent les juges des tutelles quand le tuteur est autorisé à vendre un bien? Comment valoriser des parts de SCI, véritablement? Comment intégrer tout ce que les ministres reçoivent gratuitement par le train de vie de l'Etat mis à leur disposition et qui représente une richesse indéniable?

Ce que les citoyens voudraient savoir, c'est surtout si les éminents responsables se sont enrichis pendant leur mandat... (censure).

Le président est attendu sur d'autres curseurs, en particulier celui de l'éthique du comportement des élus qui me paraît mieux répondre au véritable souci démocratique que cette exposition du privé dans l'imagerie publique qui entraînera des commentaires désabusés et de nouvelles enquêtes gigognes quand le patrimoine ministériel exposé paraîtra ... suspect.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires