Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 01:18
Après avoir pris la parole je me suis abstenu sur le vote relatif au conseil de développement (CD)- nouvelle formule- lors du conseil d'agglo du 6 avril 2009.

Ce qui devrait être un véritable conseil économique et social a été réduit par le pouvoir en place de 63 à 37 membres et surtout ont disparu les représentants du monde associatif même si quelques uns, et non des moindres, ont été intégrés, mais davantage à titre individuel, pour ce qu'ils sont in personam (en particulier Jean-Pierre TREMEL pour AVAILLES, Jean-Pierre DUFFOURC-BAZIN qu'on ne présente plus, Dominique BLANCHARD président d'ATTAC, Nacer BOURAHOUA, président du comité de jumelages);

   pourtant les associations représentent 10% des emplois, ce qui n'est pas rien , elles constituent aussi un vivier démocratique, mais Jean-Pierre ABELIN semble leur dénier toute compétence économique, car le "credo" de cette réduction du nombre des membres du CD, c'est la priorité à l'économie. Et puis "quand on est trop, on ne travaille pas".

   D'où, dans ces 37 membres, une sur-représentation masculine et managériale. Avec des proches du pouvoir en place.

Gérard BARC a bien emboîté mon pas avant de vite rentrer dans le rang.

   J'oserai paraphraser CLEMENCEAU au sujet de la guerre et des militaires en disant que l'économie est une chose beaucoup trop sérieuse pour être confiée à des économistes....

Résultat : l'unanimité, moins mon abstention.

Pas beaucoup d'espace dans cette assemblée pléthorique, docile et silencieuse, non directement élue, pour une parole différente...
Aujourd'hui, en mars 2012, quelle production, quelle restitution? Voilà un outil de démocratie, un contre-pouvoir rentré dans le rang. Quelle occasion manquée...

Partager cet article

Repost 0

commentaires