Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 01:07
   Le programme 2008 de CHATELLERAULT UNI EN MARCHE prévoyait notamment une réaffectation du Logis du Cognet, à l'extrémité sud de la rue Bourbon, en en faisant une hôtellerie dédiée aux pélerins de Saint Jacques de Compostelle, nombreux à passer à CHATELLERAULT où rien ne leur est proposé, avec le rassemblement de tous les objets, documents et supports pédagogiques concernant Saint Jacques.


    En même temps les syndicats et associations diverses défenseurs des droits et occupant les lieux étaient invités à rejoindre la Maison des Libertés que nous imaginions sur le site de l'ancien hôpital dans la partie sur la gauche rue Orillard en prolongement de l'ancienne prison (Godeau) où devait s'installer la "cité judiciaire". Par transfert des locaux du Tribunal d'Instance l'entreprise Mairie gagnait ainsi de l'espace dans ses murs et la place de la Justice dans la Ville prenait sens.


    Cela, c'était avant les informations relatives à la disparition de l'Ecole de Gendarmerie et notre programme final faisait de cet ancien espace militaire un nouveau poumon administratif et associatif en centre ville avec cité judiciaire, maison des libertés, maison de l'enfant et de l'adolescent, hôtel de police, etc... Bien sûr, nous aurions maintenu ce projet dans les débats futurs.


    La municipalité élue s'intéresse évidemment à l'avenir du Logis du Cognet, ce qui est positif, sans avoir pris toutefois de position sur son nouveau contenu, ni sur son sort juridique (vente, etc...).


    Ce qu'on sait, c'est que tout un tas de bâtiments annexes qui sont des verrues architecturales seraient justement détruits et que les syndicats et autres associations seraient conviés à s'établir dans l'immeuble du centre Camille Pagé redéfini; s'il est bien de regrouper en thématiques, comme nous le préconisions, il est moins bien d'éloigner encore du centre-ville des gens actifs et engagés.


    Il y a toutefois dans les travaux municipaux actuels une thématique intéressante, en profitant du départ du secteur du Cognet du Centre Municipal d'Hygiène, depuis longtemps rue du Souci, c'est celle de la création d'un pôle Santé; bien sûr, notre équipe y avait songé, grâce à nos médecins, avec notamment, toujours à l'ancien hôpital, la Maison dite "des petites urgences", pour désencombrer Camille GUERIN et associer les médecins généralistes de la ville à une garde tournante.


    Pour en revenir au Logis du Cognet, on y évoque pour une éventuelle idée la trace du passage de Jean de LA FONTAINE chez son cousin Jean PIDOUX mais il nous semble que le château du Verger, là où le poète fabuliste aurait écrit le Pêcheur et le Petit Poisson, serait davantage dévolu à l'écrivain de CHATEAU-THIERRY (dont le musée de la ville comprend une gravure du château du Verger).


   Château du Verger dont nous faisions  une résidence d'artistes.


     Douze ans vont vite passer...






 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires