Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 18:00


Le scrutin du 16 mars 2008 a livré son verdict et il doit être respecté.
Nous exprimons notre reconnaissance aux Châtelleraudais audacieux qui attendaient une autre manière d’être en politique. Nous leur disons que leur espérance n’est que différée.


Vis-à-vis de l’ancienne municipalité, nous récusons tout procès d’intention du style “vous avez fait passer la droite” ; si Joël TONDUSSON et ce qui restait d’une gauche plurielle sans âme avaient eu de quoi motiver leurs électeurs, rien ne les aurait empêchés de gagner dès le premier tour ; on l’a vu à POITIERS où Alain CLAEYS, qui n’était pourtant pas sortant, a gagné dès le 9 mars haut la main.


Vis-à-vis de l’équipe ABELIN, nous ne nous considérons pas comme des conseillers minoritaires de la seconde opposition mais, comme des élus de plein exercice, représentant nous aussi la Ville avec la même légitimité républicaine, et désireux de construire.

A trois, nous serons éparpillés entre les diverses obligations, sans crédit d’heures, sans délégation et sans indemnité, et notre tâche citoyenne sera difficile.

Bien que nous n’ayons pas à douter de la bonne foi de l’équipe au pouvoir, il nous appartient, sur la base de notre programme et des attentes des habitants, d’exercer un devoir d’alerte et de vigilance quand nous estimerons que les décisions proposées ne correspondent pas à l’idée que nous nous faisons de ce qui paraît juste, bon et utile pour notre ville.

Or le nouveau maire Jean-Pierre ABELIN, en tant que député du Nouveau Centre, s’inscrit directement dans le soutien au libéralisme à outrance de Nicolas SARKOZY: le plus fort reste.

A ce titre, alors que les budgets sociaux -comme celui du Revenu de Solidarité Active, le RSA- sont revus à la baisse ou différés au niveau national, on ne peut qu’être inquiet de l’absence dans l’équipe municipale actuelle d’un adjoint aux affaires sociales impulsant et coordonnant une véritable politique de cohésion sociale dans une ville qui souffre et souffrira, hélas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article

commentaires