Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 06:23

Il y a longtemps que je n'avais pas fait de l'eau de vie de prune de mon terroir, quand je dis "fait" c'est apporter mes bidons de fruits en putréfaction chez le bouilleur de cru. Bien sûr il existe des alambics personnels ou clandestins, mais le bouilleur de cru (de plus en plus rare) c'est un rituel, un rendez-vous, un partage, un échange.

Alors je cueille et ramasse les prunes diverses de mon jardin, mirabelles, reines-claude(s), prunes-abricots et d'autres, sauvages, sans nom et dans quelque temps je confierai le butin de mon labeur au professionnel de l'eau de vie.

Offrir de l'eau de vie de chez soi à un ami ou à un proche qui reste dormir à la maison, cela n'a pas de prix, ni en parfum, ni en affection! Il faut être un privilégié! C'est aussi une manière de rester fidèle aux traditions, au droit qu'avaient mes grands parents de "faire brûler"; aujourd'hui, il faut payer des taxes.

Sur l'alcoologie, je dois dire que les tribunaux sont plus alimentés par la bière, la vinasse, les whiskies, les apéritifs anisés que par l'eau de vie de prune. Et de loin. Ah! Quelle odeur! Quel parfum, mes aïeux!

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires