Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

12 juillet 2017 3 12 /07 /juillet /2017 01:03

Il importe sans doute peu pour Blaise Pascal lui-même qu'il soit béatifié, lui qui voulait mourir dans un hôpital de pauvres, mais le Pape François aurait récemment répondu favorablement à cette éventualité.

La procédure en béatification, si elle était menée, remettrait au cœur de nos pensées la démarche de cet homme hors du commun: philosophe de la raison ET de la foi, bibliste, mathématicien, physicien, inventeur de la machine à calculer, etc ... et chrétien converti  au cœur de la nuit du 23 novembre 1654. Comme Paul Claudel, plus tard, le sera la nuit de Noël 1886 à Notre Dame de Paris. On a retrouvé cousu dans le vêtement de Blaise Pascal, à sa mort, un texte parmi les plus beaux, les plus puissants et les plus  limpides écrits sur la foi, qui se termine par "joie, joie, joie, pleurs de joie". Sublime. Il y avait bien sûr parfois un penchant janséniste, mais qui était le signe de sa recherche d'une pureté du cœur et de la pensée, en dehors du fameux "divertissement".

La béatification de Blaise Pascal provoquerait inévitablement  la rediffusion de ses "Pensées" et des "Provinciales", et cela nous ferait le plus grand bien en ces temps de troubles et d'incrédulités.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires