Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 13:48

Merci! Je suis heureux de retrouver des lecteurs depuis hier. Il se crée en effet des liens même si souvent on ignore qui appartient à cette communauté de lecture.

Avant-hier et hier encore, sac au dos, j'ai traversé une partie de Châtellerault et par deux fois longé la Vienne. Des rues où pas grand monde ne passe, des maisons des années 20-30 dont certaines superbes et d'autres à l'état d'abandon presque total dans des quartiers sans vie apparente,  une caserne de gendarmerie déserte et aux nombreux bâtiments dégradés et inutiles, encore un immeuble gendarmesque clos boulevard Aristide Briand là où se trouvaient jadis la brigade locale et la brigade des recherches -quel beau site à exploiter!-, des rives mal entretenues, des quais sales pour tout dire, l'île Cognet dans les herbes hautes ...  Des rues désertes. Un dimanche pourtant ensoleillé. Mon Dieu, ma ville, ma ville ressaisis-toi! ll y avait bien le bruit des percussions de Jazzellerault à l'Angelarde.  Mais on sent bien que ce n'est pas cela la vraie vie d'une ville, que ce n'est qu'une perfusion artistique certes intéressante mais seulement momentanée, ponctuelle. Comment redonner vie à Châtellerault?

Si j'apprécie l'amphithéâtre au bas des cheminées de la Manu, j'attends toujours là-bas ma guinguette; un jour, bientôt, plus personne ne se souviendra comment on dansait la valse!

Face au bâtiment stalinien de l'ancienne clinique Saint Romain et aux escaliers "potemkinesques" de la nouvelle école, je songeais à notre projet 2008 de "pont des Arts", un pont démontable entre la rue Deschazeau et le monument des Acadiens en face pour permettre aux piétons et aux cyclistes entre mai et septembre de traverser la Vienne sans être découragés par l'idée d'un grand tour jusqu'au pont Henri IV (qui se dégrade aussi), à notre rue des Métiers à l'entrée de la grand rue Châteauneuf sinistre aujourd'hui, au bateau des bains qui sans les obstacles politiques d'alors recevrait du public depuis 15 ans au moins quai Napoléon. Ce dernier projet, j'en avais parlé dès 1997 à la sous-préfecture ... Vingt ans ...

L'éternel clapotis de la rivière entre les iris jaunes m'a rappelé la patience.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires